Château de Montfort-sur-Risle (27)

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Crédits photographique : ArchéOdyssée
Accès libre. Temps estimé : 45 mn-1 h – L’endroit est très agréable pour un pique-niqueAccès par la route ou par un escalier très sportif derrière l’église sur le D130Les différentes parties sont visitables par des sentiers aménagés.

Voir quoi ?

Le très ancien château des XIe et XIIe s., perché sur une colline qui domine la vallée de la Risle.

Son histoire résume à elle seule toute l'histoire du Duché de Normandie, pris entre Anglais et Français tout au long du Moyen Âge.

A l'occasion d'une bataille perdue, le château a été abandonné au début du XIIIe s. Il a donc été très peu modifié, et nous fait revivre une époque où les conflits entre grands seigneurs étaient permanents, rythmés par les alliances, les trahisons, les héritages et les dépossessions !

On peut se balader dans l'ensemble des ruines. Il reste la porte d'entrée monumentale, les remparts de la haute-cour, la base du donjon et les impressionnants fossés qui défendaient l'ensemble.



Qu'est-ce que c'est ?

  • L'histoire de Montfort-sur-Risle, c'est le "Dallas" du Moyen Âge !

Le château a été bâti par une famille proche de Guillaume le Conquérant, qui l’a aussi accompagné lors de la conquête de l’Angleterre, en 1066. Mais être ami des Anglais, à cette époque, ça ne plaît pas du tout au roi de France ! Ainsi le château de Montfort s’est-il retrouvé au cœur des guerres entre France et Angleterre pour la reconquête du Duché de Normandie. Au final, coincé entre le marteau en l’enclume, le château est livré au roi de France, Philippe Auguste. Il est immédiatement reconquis par les armées anglaises qui le détruisent pour le rendre inutilisable. En 1204, le Duché de Normandie devient français, et le château est lentement oublié.

  • Les vestiges permettent de se faire une bonne idée de l’importance de ce château, bâti au XIe siècle et amélioré au XIIe siècle.

Il en reste les épais murs d'enceinte, qui relient plusieurs tours. Si vous arrivez en voiture, vous ferez face à la majestueuse tour-porte, qui donnait accès à l’intérieur du château. En faisant le tour par la droite (le Nord), on découvre l’enceinte, mais également la succession de tours carrées (aux angles) et de tours rondes (particulièrement bien visibles au nord). L’une des tours d’angle a conservé le parement de grosses pierres taillées et soigneusement assemblées.

L’autre côté du château permet de cheminer dans les larges et profonds fossés qui protégeaient le château. On peut également entrer dans l’espace fortifié. On y voit la base d’un grand édifice : c’est le donjon, qui devait avoir la hauteur d’un immeuble de 8 étages ! De l’intérieur, on voir également très bien comment étaient construites les tours : des trous indiquent l’emplacement des poutres, tandis que des pierres en saillie (des corbeaux) soutenaient les planchers.

Pourquoi y aller ?

800-900 ans en arrière, rien que ça ! Un château qui nous raconte l’histoire de la Normandie et l’histoire de France, pas moins ! Vous allez sans peine vous imaginer assaillant, au fond du fossé, ou défenseur bien au chaud derrière le mur d’enceinte ! Un vrai lieu pour voyager dans le Temps !


L'endroit est très agréable, que vous y accédiez par la route ou par le très raide escalier bien caché derrière l’église. On découvre librement l’intérieur comme l’extérieur du château. Les sentiers sont jalonnés de panneaux d’explication clairs qui évoquent l’architecture du château et son histoire.


Surtout, profitez de votre visite pour parcourir la très jolie vallée de la Risle, et allez également visiter le prieuré de Beaumont-le Roger (30 km) : la somptueuse église en ruines, accolée à la colline, vous évoquera d’autres épisodes de l’histoire de la Normandie. Et si les péripéties des ducs de Normandie vous passionnent, les châteaux de Caen et de Falaise sont, évidemment, des incontournables !