Castrum Saint-Jean, Rougiers (83)

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image


Accès libre, temps de visite estimé : 2h, en comptant la promenade qui y mène depuis le village de Rougiers.
Attention : l'accès se fait par un sentier de randonnée.Moyennent un gros détour, on peut se rapprocher en voiture par un chemin forestier au sud de la colline.

Voir quoi ?

Les ruines (en très bon état !) d'un ancien village, couronné par son château : le castrum Saint-Jean. Le site est original parce qu'il n'est pas fréquent de pouvoir se promener dans les ruelles et entre les murs d'une bourgade médiévale entière, abandonnée !

Par le sentier de randonnée, qui reprend par tronçon la route pavée médiévale, vous arrivez directement au château, au sommet de la colline Saint-Jean. Ce dernier est classiquement partagé en 2 cours successives protégées par des remparts : la basse-cour d'abord, la plus vaste, où se trouvaient les communs du château et l'église ; la haute-cour ensuite, autour du donjon, où se trouvait le lieu de vie du seigneur.

On redescend ensuite vers le village abandonné. Les maisons étaient petites et pressées les unes contre les autres, de part d'autre de l'unique rue pavée traversant la bourgade, en épousant le relief abrupt de la colline. De très étroites ruelles séparent les blocs de maisons, dont de nombreuses pièces (explorables !) sont troglodytes.

Qu'est-ce que c'est ?

Le vieux village et le château de Rougiers ont été construits d'un seul tenant, au XIIe s., par les vicomtes de Signes. Malgré son importante fortification, l'ensemble n'avait pas vraiment de vocation militaire.

Son rôle était d'imprimer sur le territoire le pouvoir de son seigneur. Sa construction illustre un changement social important de l'époque : les paysans sont encouragés à quitter les hameaux dispersés pour se rassembler dans des villages nouveaux, au pied des châteaux. Ils vivent ainsi sous la surveillance directe du seigneur.

Ce modèle, très symbolique, mais peu pratique, ne survécut pas très longtemps. Ainsi à Rougiers, le village se dépeupla progressivement et se déplaça dans la plaine, à partir de la seconde moitié du XIVe s., autour d'un important axe routier, facilitant ainsi les échanges et l'accès aux champs cultivés. Au XVe s., l'ancien village et le château étaient entièrement abandonnés.

Pourquoi y aller ?

Rougiers est un site majeur de l'archéologie médiévale européenne : fouillé en totalité, entre 1961 et 1969, avec une méthodologie de pointe, il reste encore un exemple de nos jours, malgré le décalage technologique.

Son étude a permis de mettre en valeur les paysans et artisans, leurs modes de vie et leur système économique, à une époque où les châteaux, l'histoire des seigneurs, des abbayes et des religieux concentraient l'essentiel des recherches.

Il est heureusement acquis maintenant qu'on ne peut pas connaître une population ni une époque par l'étude des 5 % les plus puissants qui la composent !