Autour de Caesarodunum (Tours, 37)

Exploré pour vous par Cécile le 19 juillet 2020 - Temps de lecture : 3 mn

Accès libre sur tous les sites - Temps de visite estimé pour l'ensemble du parcours : 4 h ; ou bien toute la journée, sans se presser, en comptant la visite de Tours.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Voir quoi ?

Un panorama des vestiges gallo-romains visibles dans un rayon de 20 km autour de l'antique Caesarodunum (Tours), histoire d'aborder l'histoire romaine autrement que par ses villes !


1. La tour-tombeau de Cinq-Mars-la-Pile, élevée au début du IIIe s.

2. Le pont-aqueduc de Luynes, construit au IIe s.

3. Le pont de bois de Fondettes, édifié au Ier s. (visible lors des basses-eaux de la Loire uniquement)

4. Le castellum de Larçay, étonnante forteresse du IVe s.


Qu'est-ce que c'est ?

1. Avec ses 29,5 m de haut, construite à mi-hauteur du versant nord de la Loire, la Pile de Cinq-Mars se voit de très loin ! L'opération était donc réussie pour son constructeur, un riche propriétaire de la région, qui a fait édifier cet incroyable monument pour que tout le monde remarque l'emplacement de son tombeau. Cette fine tour de brique rouge, décorée au sommet d'une mosaïque de pierres blanches, domine encore le paysage 1800 ans plus tard.

2. L'aqueduc servait à l'alimentation en eau de Malliacum (Luynes). Le pont permettait au canal portant l'eau de traverser un petit vallon, après quoi l'aqueduc finissait sa course de manière souterraine. Le pont comprenait initialement 44 arches, mesurait 500 m de long et 9 m de haut. Ses vestiges se suivent le long de la route sur 300 m.

3. La traversée de la Loire se faisait, à hauteur de Tours, par 3 ponts de bois. Celui de Fondettes est le plus facile à voir, même si ses restes ne sont visibles qu'en période de basses-eaux. On distingue alors bien, sur toute la traversée du fleuve l'alignement des pieux qui soutenaient le tablier du pont.

4. A 10 km au S.-E. de Tours, à Larçay, une fortification mystérieuse a été construite. Le rempart forme un trapèze ponctué de tours rondes, bien conservées. La surface enclose est trop petite pour abriter une ville. Il s'agissait d'une forteresse militaire, mais on ne sait pas à quoi elle servait.

Pourquoi y aller ?

Mais parce que le parcours que nous vous proposons permet d'apprécier la visite de la ville romaine de Tours en gardant à l'esprit que les campagnes étaient très peuplées à la même époque !

Une fois à Tours, ne manquez pas d'aller également voir les vestiges antiques conservés dans le centre. Les plus connus sont ceux de l'enceinte construite à la fin de l'Antiquité autour de l'amphithéâtre. Plusieurs tronçons de courtine et plusieurs tours sont bien visibles. La partie la mieux mise en valeur est celle du square appelé (étrangement) Jardin des Vikings. En plein centre, juste au nord de la place Plumereau, allez voir aussi le petit Jardin des Vestiges de Saint-Pierre-le-Puellier. Des soubassements de maisons antiques et médiévales, ainsi que des tombes médiévales y sont visibles, avec en arrière-plan les superbes voûtes de l'ancienne collégiale médiévale.