Les carrières romaines de Beaumont-du-Ventoux (84)

Exploré pour vous par Cécile le 2 juin 2020 - Temps de lecture : 1 mn

Accès libre - Temps de visite estimé : 30 mn à 1 h

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Voir quoi ?

Les immenses fronts de taille et les escaliers dans la falaise, qui donnent une bonne idée de l'énormité de la masse de pierre extraite durant l'Antiquité.

Les carrières sont maintenant abandonnées et émergent de la garrigue.

C'est un lieu très insolite, entre la végétation folle et les angles parfaitement géométriques des zones d'extraction.

On doit s'imaginer les dizaines de carriers au travail sous le soleil, et le bruit des pics et des ciseaux martelant la roche, ponctué d'un juron de temps à autre, quand un outil dérapait sur un doigt !

Qu'est-ce que c'est ?

C'est l'une des nombreuses carrières de calcaire indispensables, dans l'Antiquité, à la construction des villes et des villas selon les modes et techniques de l'architecture romaine.

Tout était patiemment extrait à la main, comme on le voit bien aux marques des pics de tailleurs sur les parois. On extrayait des carrières de Beaumont des blocs quadrangulaires monumentaux, qui étaient ensuite retaillés en atelier.

On en faisait des blocs d'architecture, des sculptures, des inscriptions.

La pierre de Beaumont a servi à construire Vasio vocontiorum, la très riche capitale du peuple des Voconces. C'est maintenant Vaison-la-Romaine, à 13 km de là.


Pourquoi y aller ?

Pour mesurer ce qu'était une carrière où le travail se faisait à la main, et essayer de se rendre compte de la quantité de matière ôtée à la falaise. Il faut aussi bien comprendre que des carrières comme celle-ci étaient très nombreuses, mais il n'en reste rien : certaines sont enfouies sous la végétation, d'autres ont été ré-exploitées au Moyen Âge ou à l'époque moderne (voire jusqu'au XXe s.) et ont ainsi disparu.

Une fois à Beaumont, il serait dommage de ne pas visiter Vaison-La-Romaine, ses sites et son musée, histoire de voir à quoi ont vraiment servi les pierres extraites à Baumont !

Dans le thème des carrières, si vous êtes prêts à faire 1h de route, allez voir aussi, dans un autre genre, les ocres de Roussillon, dans le Luberon.