Saint-Bertrand-de-Cominges (31)

Exploré pour vous par Cécile le 26 juillet 2020 - Temps de lecture : 4 mn

Accès libre - Temps de visite estimé : 1h30 à 4 h

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Voir quoi ?

Toute la ville antique de Lugdunum Convenarum, la capitale du peuple gaulois des Convènes, est à voir, et il est difficile de distinguer un site en particulier !

Vous pouvez cependant commencer votre circuit de visite par le macellum, dont le plan est facile à lire, mais surtout parce que c'est l'un des rares conservés en Gaule.

Il est aussi au cœur de la ville romaine, aussi vous ne risquez pas de louper le reste des vestiges antiques (voir ci-dessous), tous accessibles depuis le site dans un rayon de 250 m. Sur chaque espace visitable, les panneaux explicatifs sont bien détaillés.

Enfin, Saint-Bertrand est aussi connue pour son patrimoine plus tardif très riche : basilique paléochrétienne et castrum de la fin de l'Antiquité / début du Moyen Âge, églises et cathédrales médiévales, vous passerez d'une période à l'autre avec toujours autant d'émerveillement !

Carousel imageCarousel image

Le macellum

Un macellum, c'est un marché couvert, un peu l'équivalent de nos halles.

A Saint-Bertand-de-Comminges, on rentrait dans un quartier fermé ouvrant sur une vaste cour. Sur chaque côté, protégé par une galerie couverte, les boutiques étaient installées, dans des pièces toutes similaires, pourvues d'un comptoir.

On y trouvait des potiers, bijoutiers, marchands de draps... mais aussi des commerce de bouche. Le bassin au centre de la cour a ainsi pu servir de vivier à poisson.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Les thermes, le forum, le temple et le théâtre

Lugdunum Convenarum était une capitale et disposait donc à ce titre de tout l'équipement monumental associé à son statut, regroupé dans le centre de la ville.

Du forum, la place principale, il reste les murs de contours et les soubassements impressionnants du temple qui dominait son extrémité est. Derrière se trouve le macellum, déjà présenté, un grand portique attenant et une étonnante colonne monumentale, entourée d'une petite enceinte circulaire, qui marquait le croisement des voies préexistantes à la ville romaine.

Enfin, les habitants profitaient d'un grand théâtre, adossé à la colline, et de deux établissements thermaux : l'un contre le forum (thermes du forum), l'autre au nord de la ville (thermes du nord). Tous ces édifices sont visibles.

Vue de la partie nord de l'enceinte tardive, conservée par tronçons - crédits : Daniel Villafruela / CC BY-SA

Rempart du castrum du Bas-Empire

L'enceinte date de la fin du IVe s. /du Ve s., et fait le tour de la colline. Elle est encore conservée par portions sur 2 à 6 m de hauteur. Il est le témoignage des mutations majeures qu'a connu Saint-Bertrand à cette période : la culture romaine classique est abandonnée, tandis que les troubles politiques et militaires, liés à l'installation des Wisigoths dans la région, impliquent la construction de fortifications. Elles sont destinées à abriter les populations vivant encore dans la ville basse. Finalement, la ville romaine est progressivement désaffectée au profit d'une autre agglomération, retranchée sur la colline derrière une puissante enceinte. Beaucoup plus resserrée, cette bourgade est à l'origine du village médiéval.

La basilique et les sarcophages paléochrétiens - Crédits : Fifistorien / CC BY-SA

Basilique paléochrétienne du Plan

Vous verrez les vestiges de l'une des plus grandes basiliques paléochrétiennes de France, autour de laquelle s'est développé un cimetière, au cours du haut Moyen Âge. Il reste surtout, en élévation, juste à côté , la très jolie chapelle Saint-Julien, construite avec des blocs de marbre antique, et la nécropole mérovingienne, dont les sarcophages sont encore en place.

La basilique du Plan est à l'origine une basilique funéraire, c'est-à-dire un lieu de culte développé autour de la tombe ou des reliques d'un saint. Ici, c'est également le premier lieu de culte chrétien, construit au début du Ve s., dans l'emprise d'une grande maison romaine (une domus) abandonnée.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Eglise Saint-Just de Valcabrère

Il faut voir l'église médiévale Saint-Just pour son magnifique portail sculpté, orné de chaque côté de grandes statues, mais aussi pour les nombreux remplois de marbres et autres blocs antiques, moulurés et sculptés, que l'on peut chercher tout autour du bâtiment, depuis le portail d'entrée du site, ainsi qu'à l'intérieur de l'église.

L'architecture actuelle est romane (XIe-XIIe s.), reprenant des styles carolingiens, mais le monument repose sur des fondations d'une autre église beaucoup plus ancienne. Elle était elle-même construite sur l'une des nécropoles de la ville romaine.