Les tumulus de Bougon (79)

Exploré pour vous par Cécile le 15 mai 2020 - Temps de lecture : 2 mn

Entrée payante - Temps de visite estimé : 2 h

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Voir quoi ?

Une nécropole mégalithique très impressionnante, comprenant 6 énormes tumulus, c'est-à-dire les tombeaux monumentaux de chefs et personnages importants du Néolithique, il y a entre 6 000 et 5 000 ans. C'est l'un des plus anciens témoignages de la culture mégalithique de l'Europe atlantique, et l'une des nécropoles de cette époque les mieux conservées : les tertres sont en effet dans un état de conservation exceptionnel !

Au musée attenant, on découvre notamment des reproductions grandeur nature d'autres sites archéologique, dont l'une des maisons du lac de Charavines (Isère) et le sanctuaire de Çatal Höyük (Turquie). On y admire aussi tout l'équipement avec lequel les défunts de la nécropole de Bougon ont été inhumés, car ces chefs se faisaient enterrer avec tout un mobilier d'offrandes et d'objets quotidiens (bijoux, armes, outils, vases...) !

Qu'est-ce que c'est ?

Les tumulus sont des tertres de terre recouvrant une ou plusieurs chambres funéraires, dont les murs et le plafond sont formés de très grosses dalles de pierre. Lorsque la butte de terre s'érode, au fil des millénaires, il ne reste plus que le couloir monumental des chambres funéraires : ce sont les dolmens.

De forme ovale, les tertres de Bougon étaient si longs et si hauts qu'il a fallu, au moment de leur construction, prévoir des gradins de pierre pour maintenir les côtés, soutenir le poids colossal de la terre et éviter qu'elle ne s'étale sur les pentes.

Au Néolithique, la nécropole de Bougon était un lieu sacré, qui est resté utilisé pendant presque 2000 ans ! En plus des enterrements, il s'y déroulait aussi sans doute d'autres rites et cérémonies, religieuses ou non, propres aux communautés de cette lointaine époque.


Pourquoi y aller ?

La visite est rendue particulièrement agréable par le fait que l'on peut rentrer dans tous les monuments, en suivant un parcours de découverte dont l'une des étapes montre, reconstitution à l'appui, comment il a été techniquement possible de construire ces gigantesques monuments.

Le musée associé au site archéologique offre toutes les explications complémentaires sur les populations qui ont édifié ces tombeaux, leurs modes de vie, leur technologie et leurs croyances. Ne manquez pas le fac-similé de l'extraordinaire dolmen breton de Gavrinis, décoré de mystérieuses et envoûtantes gravures !

Malheureusement, cet été, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19, toute les animations et ateliers habituels ont été suspendus, afin d'éviter les regroupements de personnes.