A la recherche de la cité perdue de Theopolis (04)

Exploré pour vous par Maxence, le 24 juil. 2020 - temps de lecture : 5 mn

Durée du parcours : 1/2 à 1 journée

Voilà un tour dont vous vous souviendrez, au coeur des paysages sauvages de la Haute-Provence ! Qui pourrait croire qu'ils ont abrité, il y a 1500 ans, l'un des personnages les plus importants de l'Empire romain ? Alors suivez-moi sur les traces de Dardanus et des premiers chrétiens de Gaule !

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Accès libre - Temps de visite : 10 mn

Le défilé de Pierre Écrite

Depuis Sisteron, empruntez la D3 qui monte jusqu'au défilé de Pierre Écrite. Superbe route qui passe entre les falaises, et vous y découvrirez la fameuse inscription de Dardanus, taillée dans la paroi. Mais qui est-il ? Préfet du prétoire des Gaules (chargé de l'administration) au début des années 400, c'était un proche de l'empereur ! L'inscription a beaucoup fait parler, et cela continuera pendant longtemps ! (pour les acharnés, le texte vous est intégralement donné plus bas). On y apprend que Dardanus, sa femme et son frère ont fait tailler la route dans le rocher, et ont fait construire des murs et des portes pour leur domaine de Theopolis ("Cité de Dieu", rien que ça !). Si on peut imaginer que la route taillée dans le rocher est celle du défilé de Pierre Écrite, on cherche encore Theopolis ! Sans doute une villa dans le petit bassin qui succède au défilé, ou vers Saint-Geniez ? Converti au christianisme à la fin de sa carrière, Dardanus s'y est retiré, et y a rassemblé une petite communauté de chrétiens.

« Claudius Postumus Dardanus, homme illustre et revêtu de la dignité de patrice, ancien consulaire de la province de Viennoise, ancien maître au bureau des requêtes, ancien questeur, ancien préfet du prétoire des Gaules et Naevia Galla, clarissime et illustre femme, la mère de ses enfants, au lieu-dit Théopolis, ont fourni un chemin viable en faisant tailler des deux côtés les flancs de la montagne et lui ont procuré murs et portes ; ce travail accompli sur leur propre terre, ils ont voulu rendre commun pour la sureté de tous, avec l'aide de Claudius Lepidus, frère et compagnon de l'homme susnommé, ancien consulaire de (la province de) Germanie première, ancien maître (du bureau) des Archives, ancien comte des affaires privées. Afin que leur zèle à l'égard du salut de tous et le témoignage de la reconnaissance publique puissent être montrés. »

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Crypte de Dromon : entrée payante - Temps de visite : 30 mn

Crypte de Dromon

Suivez la route, admirez les paysages surplombés par les falaises, jusqu'à Saint-Geniez, et imaginez-vous dans la peau des premiers chrétiens qui s'étaient retiré ici ! Environ 800 m après le village, une bifurcation vous emmènera dans un lieu extraordinaire ! Au pied d'un rocher et dominant la vallée, le petit prieuré de Dromon abrite une magnifique crypte du XIe siècle au moins. Une crypte c'est un espace consacré, souvent à un saint ou un martyr. Bien sûr, beaucoup voudraient y voir un lieu dédié depuis longtemps à... Dardanus ! Rien ne permet de remonter si loin, mais ici encore cette étonnant lieu rappelle le dynamisme et l'ancienneté du christianisme, dans ce petit bassin à l'écart de tout.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Crypte archéologique de Digne : entrée payante - temps de visite 30 mn

Crypte archéologique de Digne

Depuis Saint-Geniez, continuez par la D3 jusqu'à Digne (1h00). Profitez de la succession des paysages de Haute-Provence, arrêtez-vous pour admirer, écouter... le silence et sentir les odeurs de lavande !

A Digne, la crypte archéologique vous emmènera à nouveau sur les traces... de Dardanus. Lui-même sans doute pas, mais les vestiges préservés dans la cathédrale nous éclairent de nouveau sur l'origine du christianisme dans la région : sur des bâtiments de la ville romaine est élevée une église vers 400 apr. J.-C., avec une splendide mosaïque. La preuve d'un développement ancien d'une communauté de chrétiens, probablement véhiculé par des élites cultivées. Dardanus et ses correspondants (Saint-Augustin et Saint-Jérôme, rien que ça !) ne sont jamais bien loin !

Carousel imageCarousel imageCarousel image
Monastère de Ganagobie : entrée gratuite aux horaires de visite - Temps de visite : 1 hMusée de Sisteron : entrée payante - Temps de visite 30-45 mn

Et quoi encore ?

Vous pourrez toujours prolonger ce tour au coeur de la haute-Provence, et voici comment :

  • profitez simplement de la vieille ville de Sisteron, et de son musée gallo-romain qui rappelle le passé de l'antique Segustero.

  • à Ganagobie, un pont romain et surtout un monastère avec son exceptionnelle mosaïque du Moyen Âge.

  • et sinon, empruntez n'importe quelle petite route qui s'enfonce dans les montagnes, vous ne serez jamais déçu ! Tranquillité, calme et splendides paysages au rendez-vous !