Un voyage de 2000 ans dans les Baronnies (26)

Exploré pour vous par Maxence, le 28 juil. 2020 - temps de lecture : 3 mn

Durée du parcours : 1/2 journée et bien plus si vous vous arrêtez !

Au carrefour entre la Provence et les Alpes, découvrez l’histoire de ces paysages où se mélangent défilés, montagnes, champs de lavande et petits villages perchés.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Accès libre - Visite du château : 1h00-1h30 environ, montée et descente comprises !

Le château de Cornillon

Le plus dur pour commencer, mais vous n’êtes pas obligé d’y monter ! Ascension difficile (depuis le village), très raide et donc à réserver aux sportifs prudents ! Quand vous êtes là-haut, vous imaginez parfaitement le sentiment de sécurité des occupants, mais aussi pourquoi ce point de contrôle a été installé ici ! Sinon, admirez-le les pieds dans l’eau, dans le petit lac aménagé à ses pieds !

Le château est perché sur une montagne et en occupe tout le sommet. Il est de forme triangulaire, avec une tour à chaque angle. Deux autres murs et la position du château sur l’éperon rocheux assuraient sa défense. Daté du XIIIe s., il a sans doute été édifié sur des modèles apportés par les comtes de Provence dont il dépendait. Le château devient une place forte protestante au XVIe s. Il est abandonné au XVIIe siècle, sans subir le sort de beaucoup de forteresses du royaume, détruites sur ordre de Richelieu.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Accès libre - sur le plateau Saint-Laurent, environ 1 km de marche du parking des vautours au Rocher du Caire.

Saint-May

Prolongez votre tour par la route qui mène à Rémuzat. De là, empruntez la route qui longe l’Aygues vers Nyons. Quelques kilomètres de splendides gorges escarpées vous attendent. Arrêtez-vous au village de Saint-May, perché sur un rocher surplombant le défilé. Et on ne peut sans doute pas imaginer un cimetière plus spectaculaire !

Les aventuriers continueront la petite route qui, de Saint-May, mène au plateau Saint-Laurent : des promenades tranquilles jusqu’aux falaises qui dominent Rémuzat vous attendent (le Rocher du Caire), et vous pourrez y admirer le vol de très nombreux vautours ! Sur le chemin, vous croiserez la chapelle de Bodon, seul souvenir d’une abbaye fondée ici au VIe siècle et depuis longtemps détruite !

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Accès libre. Stationnement périlleux car la route est étroite ! Vous pouvez vous arrêter environ 300 m plus loin. Circuit depuis le village également (environ 1h30).

Pont romain de Villeperdrix

Après être redescendu dans la vallée de l’Aygues, poursuivez sur quelques kilomètres, puis empruntez la route à droite qui va vers Villeperdrix. Dans le premier virage à droite, bien caché en contrebas, dans le lit asséché d’un ruisseau, se niche un pont romain ! L’accès est un peu délicat de la route : préférez y parvenir par un petit circuit de randonnée (1h30 h environ) depuis le village, qui vous mènera au milieu des oliviers et des paysages de pierre sèche. Du pont lui-même, il reste une imposante pile et le début d'une arche. Si vous traversez le lit du ruisseau, vous découvrirez la voie taillée dans le rocher : c’est celle qui assurait les communications entre Vaison et Die, les deux capitales de la cité romaine des Voconces.

Et pour finir ?

Surtout, terminez votre circuit en continuant jusqu'à Villeperdrix et par la route qui passe par le défilé de Rochesourde. Vous allez enchaîner routes vertigineuses, combes accueillantes dominées par la montagne Angèle, curiosités géologiques et champs de lavandes en quelques kilomètres ! Retour à la case départ par la D173, Arnayon et de nouvelles gorges.