Oppidum d'Entremont, Aix-en-Provence (13)

Exploré pour vous par Maxence, le 10 août 2020 - temps de lecture : 3 mn

Durée de la visite : 2h00

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Oppidum d'Entremont : visites guidées uniquement

Musée Granet : Entrée payante

Voir quoi ?

Le site est implanté sur un petit plateau qui domine Aix-en-Provence. C'est un oppidum, ville gauloise fortifiée, qui est apparue dans les années 180 av. J.-C. En visitant le site, vous allez y suivre l'évolution rapide de la modeste bourgade, qui voit sa surface tripler (au moins !) à partir des années 150 av. J.-C. : si les vestiges de tours émergent au milieu de l'habitat, c'est simplement qu'il s'agit des premiers remparts, avant que la ville ne s'étende et déborde de l'enceinte ! Vous découvrirez également le rempart tel qu'il était jusqu'à l'abandon d'Entremont quelques décennies plus tard : un mur de 3,25 m de large et haut de 6-7 m à l'origine, et des tours massives et hautes 8-9 m, rien que ça !

La ville elle-même a une organisation assez stricte, divisée en îlots séparés par des rues. L'espace est divisé en îlots dans lesquels ont été construits les maisons et divers bâtiments suivant des modes de construction typiques de Gaule du Sud : murs en pierres liées à la terre, cloisons en terre (clayonnages) et probablement briques en terre crue, et toiture en matériaux périssables également.

Un vaste espace triangulaire compris entre l'agglomération d'origine et son extension a probablement accueilli des activités collectives rituelles mal connues. Le Portique aux Crânes reste à ce titre mystérieux, et révèle de vieilles traditions gauloises un peu sordides...

Tour du rempart d'Entremont - Crédits : Secrets d'Ici

Qu'est ce que c'est ?

On parle beaucoup de la Guerre des Gaules, de Gergovie et d'Alésia, mais on oublie souvent que la conquête de la Gaule a commencé bien avant César ne naisse ! Et Entremont en est un lieu majeur : c'est une ville des Salyens, une fédération de peuples gaulois de Provence, qui prend fortement ombrage de la place prise par les Grecs de Marseille ! En effet, si la présence grecque domaine avant tout le littoral (colonies, comptoirs), les contacts commerciaux se font avec l'arrière-pays. Les relations sont donc un peu électriques entre ces peuples et Marseille : escarmouches, agressions... et ce qui devait arriver arriva : Rome intervient au secours de son alliée Marseille et mène divers campagnes en Gaule du sud-est à partir de 125 av. J.-C. Assez vite (124-123 ?), l'oppidum est pris par l'armée romaine ; la création dans la foulée d'une ville nouvelle dans la plaine (Aix) provoque le déclin rapide d'Entremont, qui est abandonné vers 90 av. J.-C.

Musée Granet - Crédits : Michel Wal / CC BY-SA

Pourquoi y aller ?

Entremont, c'est une histoire brève (90 ans environ), mais c'est un épisode majeur de la conquête de la Gaule. C'est la ville gauloise qui domine celle qui lui succède, Aix-en-Provence ! Le lieu lui-même est une petite enclave tranquille sur les hauteurs. Au travers de la visite, on s'imagine facilement lancer quelques raids ou guetter l'arrivée des armées romaines. La visite est éclairante sur l'évolution rapide d'une petite ville devenue grande ! Adoption d'un urbanisme très organisé "à la méditerranéenne", découpage en îlots avec la place pour quelques belles maisons aisées, système d’égout, sanctuaire mais aussi rempart, qui nous rappelle ces décennies avant la conquête où se défendre reste une nécessité. Pour simplifier, comme beaucoup de sites de cette période, on perçoit bien ici le carrefour devant lequel sont les peuples gaulois, baignés d'influences grecques et romaines, mais encore jaloux de leur pouvoir et de leurs territoires !

Évidemment, si vous êtes à Entremont, vous irez visiter la très belle statuaire qui en provient au Musée Granet (dont les très connues têtes de guerriers), et vous en profiterez pour flâner dans Aix-en-Provence !