Les thermes du Hogolo, Plestin-les-Grèves (22)

Exploré pour vous par Maxence, le 14 août 2020 - temps de lecture : 2 mn

Durée de la visite : 20-30 mn

Carousel imageCarousel imageCarousel image

Voir quoi ?

Dans le splendide estuaire du Douron, presque les orteils dans l'eau, vous allez découvrir un petit bâtiment thermal gallo-romain. Près de 200 m² quand même, mais cela reste assez modeste en comparaison avec certains thermes de grandes villas romaines. Vous pouvez vous promener dans le bâtiment et découvrir, 1700 ans après, le plaisir de la détente "à la romaine".

Ces thermes sont parfaits pour suivre le parcours traditionnel dans les thermes : depuis le haut, un escalier donnait accès à un vestiaire, puis le circuit commençait par une salle froide avec une baignoire d'eau froide. Puis venait un réchauffement progressif par les salles chauffées (tiède puis chaude). Un bain dans l'eau chaude, et on pouvait se rhabiller !

La très grande pièce est sans doute une pièce de service (stockage du bois notamment).

Crédits : Conseil Départemental des Côtes-d'Armor

Qu'est ce que c'est ?

Les thermes, c'est une pratique romaine, presque un art de vivre, qui a été adoptée sans réserve par les populations intégrées dans l'Empire ! On en trouve dans les villes, mais il s'agit alors de grands complexes publics ouverts à tous.

Les riches Gallo-Romains, ceux qui possédaient de grands domaines à la campagne, n'auraient pour rien au monde manqué leur bain quotidien lorsqu'ils venaient dans leur villa. C'est pourquoi ils se faisaient édifier des thermes privés ! C'était le lieu de détente en fin de journée, mais aussi un lieu social : on y reçoit ses voisins pour le plaisir mais aussi pour discuter affaires !

Pourquoi ici, en bord de plage ? D'abord, il s'agit d'un lieu d'agrément, et l'emplacement n'est pas anodin : la vue est splendide, que la mer soit basse ou haute. Mais on sait également que les thermes représentaient à la fois une contrainte (fumées) et un danger (risque d'incendie) : c'est pourquoi on les construisait souvent un peu à l'écart. On pense également que comme le propriétaire devait marcher un peu pour s'y rendre, il restituait le "cérémonial" quotidien du chemin entre sa maison et les bains publics. On ne connaît pas l'emplacement de la demeure dont dépendaient les thermes, mais elle est sans doute très peu éloignée...


Pourquoi y aller ?

Les thermes du Hogolo vont vous permettre de comprendre très facilement comment fonctionnaient des thermes romains : circulation du baigneur, système de chauffage par le sol, banquettes pour s'asseoir dans les bassins ou encore revêtements et décors pour embellir les lieux (les fresques à incrustations de coquillages, véritable spécialité de l'Armorique romaine !). On s'imagine volontiers venir se délasser, après une journée épuisante, dans un bain avec vue sur la mer !

Profitez des lieux et promenez vous sur la côte, vous ne le regretterez pas. A 30 mn de là (en voiture), vous pourrez également poursuivre votre visite au Cairn de Barnenez, dans un lieu tout aussi splendide. Et tout simplement l'un des plus grands et l'un des plus vieux monuments funéraires d'Europe (entre 5000 et 4500 ans av. J.-C.) !