Fort La Latte (Plévenon, Côtes-d'Armor)

Exploré pour vous par Cécile, le 10 juillet 2022 - temps de lecture : 2 mn

Temps de visite estimé : 45 mn à 1h30 h - Entrée payante.

Niveau de difficulté : moyenne (étroits escaliers, attention au vertige en haut du donjon)

Voir quoi ?

C’est vrai, le château de la Roche Goyon, plus connu sous le nom de Fort La Latte, n’est pas un site archéologique à proprement parlé, puisque tout le château est impeccablement restauré, remonté et mis en scène… Mais c’est justement l’intérêt : pouvoir visiter un vrai château, comme si vous étiez au Moyen Âge, simples soldats, domestiques ou seigneurs des lieux ! Et dans le paysage époustouflant du Cap Fréhel, que demander de plus ?

Le château depuis le toit du donjon - © Benh LIEU SONG / CC BY-SA

Qu'est-ce que c'est ?

Fort la Latte est un château tardif : il a été construit au XIVe s., à la pointe d’un éperon rocheux spectaculaire dominant la Manche et permettant la surveillance du trafic maritime sur toute la Côte d’Émeraude et la baie de Saint-Malo. Il comprenait deux cours protégées par des pont-levis et d’imposantes portes fortifiées. Le second châtelet d’entrée donne accès à la 2e cour, au milieu de laquelle trône un haut donjon circulaire. Au XVe s., le logis seigneurial a été déplacé dans un bâtiment plus confortable adossé au châtelet d’entrée. Vous visiterez aussi la chapelle, la citerne et son puits, ainsi que le corps de garde et l’affreux cul-de-basse-fosse du châtelet d’entrée. Brrrr !

La foule paraît dense, mais rassurez-vous : le site est grand ! - © ArchéOdyssée
Le corps de garde et le donjon - © ArchéOdyssée

Détruit durant les Guerres de Religion, le château a été partiellement reconstruit à la fin du XVIIe s. pour y installer un nouveau bastion et une batterie de canons, face à la mer. Abandonné au XIXe s., le château a été progressivement restauré à partir des années 1930 par son propriétaire, avec des choix de reconstruction contestables sur le plan scientifique, mais, et c’est déjà ça, très évocateurs pour les visiteurs.

La plateforme accueillant la batterie de canons - © ArchéOdyssée
Le logis seigneurial - © ArchéOdyssée

Pourquoi y aller ?

Pour cette très belle immersion dans le Moyen Âge ! Nous ne critiquerons pas les partis-pris de mise en scène des intérieurs restitués, ni l’aménagement très léché des extérieurs. Il est trop rare de pouvoir ainsi profiter d’un site aussi parlant pour bouder notre plaisir de visiteur !

L'intérieur de la salle de vie du donjon - © ArchéOdyssée